Les chutes définitives, permanentes des cheveux chez la femme

Dans la plus part des cas, la perte définitive des cheveux chez la femme est causée par le facteur dit “androgénétique”.
Pour mieux comprendre ce phénomène, il faut tout d’abord se rappeler que les cheveux se développent et vivent sous influence hormonale.
Pour les femmes, les hormones sexuelles féminines, œstrogènes et progestérone, sont les principaux facteurs de ce développement. Cependant, les femmes produisent, elles aussi, des androgènes (testostérone), quoiqu’en quantité 20 fois moins importante que les hommes. Lorsqu’une femme a une prédisposition génétique, c’est cette petite quantité, sécrétée par leurs glandes surrénales (à 60 %) et par leurs ovaires (à 40 %), qui peut exercer une influence négative sur le renouvellement normal de leurs cheveux.

L’action négative des androgènes consiste à accélérer le cycle de vie de certains cheveux. Cette accélération anormale impose aux follicules pileux et aux racines une cadence de production infernale, les obligeant à fabriquer des cheveux de plus en plus fins et courts. A terme, épuisés, les follicules rétrécissent et finissent par ne produire que du duvet, puis plus rien du tout.

Chez la femme, la perte définitive des cheveux se manifeste essentiellement sur la partie antérieure du crâne. Ainsi, la femme atteinte de perte de cheveux va avoir sa raie médiane qui va peu à peu s’éclaircir. En tout état de cause, l’évolution vers la calvitie complète reste très exceptionnelle chez la femme. De plus, l’évolution vers une alopécie féminine est, fort heureusement, toujours très lente. Il s’agit plutôt d’un éclaircissement de la chevelure plutôt que d’une véritable calvitie.

Bon à savoir: En tout état de cause la femme ne devient jamais complètement chauve.

LA CLASSIFICATION LUDWIG



Stade 1
Alopécie modérée du vertex, à grand axe antéro-postérieur avec un élargissement de la raie.


Stade 2
La chute des cheveux est franche sur le sommet du crâne mais la ligne frontale antérieure mesure toujours plus de 3 cm.


Stade 3
La perte des cheveux du vertex est quasi-totale mais il persiste une ligne frontale minime.