Chirurgie mammaire : hypotrophie, hypoplasie, aplasie et atrophie

Chirurgie mammaire esthetique du corps

Hypotrophie mammaire, hypoplasie, aplasie et atrophie mammaire

L’hypoplasie mammaire correspond à une croissance insuffisante de la poitrine chez une femme, par rapport à sa morphologie.
L’hypoplasie ou l’hypotrophie apparaît chez la femme depuis sa puberté.

L’hypotrophie mammaire (ou hypoplasie mammaire) correspond donc à un développement insuffisant de la poitrine d’une femme ou d’une jeune fille. Cette anomalie de volume se corrige par une augmentation mammaire grâce à la mise en place d’implants mammaires.

En effet, seule une chirurgie esthétique peut corriger l’absence de poitrine ou ce manque de développement des seins par la pose de prothèses mammaires.

Il n’existe à ce jour aucun traitement (crème, hormone, massage ou exercice physique) permettant l’augmentation des seins.

’est ainsi que la pose de prothèses mammaires peut s’avérer idéale pour regalber une silhouette, dépourvue de poitrine.

L’aplasie mammaire désigne quant à elle l’absence totale de sein chez la femme. Cela s’explique par un défaut complet de développement de la glande mammaire.

Les seins étant un signe de féminité évident, ce cas très rare qu’est l’aplasie, est souvent ressentie comme un handicap important chez une femme.

La correction d’une aplasie mammaire se fait par la mise en place d’implant mammaire.

L’atrophie mammaire survient après des événements tels qu’une grossesse ou une perte de poids importante.

Le sein est alors vidé de son contenu glandulo-graisseux, une ptôse peut y être associée.