Le lifting temporal

Bien nombreuses sont les personnes qui devant leur miroir ont esquissé le geste temporal, celui qui relève la queue du sourcil et retend la patte d’oie.

En effet, avec le temps et avec l’âge, la partie latérale des sourcils s’affaissent, les rides de la patte d’oie se forment.

La correction de la chute de la queue des sourcils ainsi que des rides de la patte d’oie se réalise au moyen d’un lifting temporal.

Aussi connu sous le nom de lifting “mannequin”, lifting “pince mannequin” ou encore “mini lifting”, le lifting temporal permet de remonter l’extrémité des sourcils et d’atténuer les rides de la patte d’oie.

Le Lifting temporal agit sur les stigmates du vieillissement de la région des tempes. L’intervention de lifting “pince mannequin” corrige l’affaissement de la partie latérale des sourcils, déplisse les rides du coin de l’oeil. Enfin le lifting temporal permet de remettre en tension, de façon légère, la partie externe de la paupière.

L’intervention de lifting temporal peut être envisagée aux alentours des 40 ans. Parfois, elle est pratiquée beaucoup plus tôt, lorsque la femme ou l’homme présente des disgrâces constitutionnelles (facteurs héréditaires) comme des sourcils initialement bas.

Le lifting “mannequin” ne modifie en rien les traits du visage, ce lifting permet de replacer en particulier la queue du sourcil dans sa position initiale.

Le lifting temporal traite donc la chute de la queue des sourcils. Le lifting mannequin corrige aussi les rides de la patte d’oie en les déplissant. Enfin, le lifting pince mannequin corrige la chute de l’angle externe de l’oeil.

Le lifting temporal rétablit une distance entre les cils et la queue du sourcil.