Journées dépistage du Mélanome 12 & 13 novembre 2015

Journées dépistage du Mélanome 12 & 13 novembre 2015

Le MÉLANOME est un cancer de la peau peu fréquent mais le plus grave. L’exposition aux rayons ultraviolets (soleil ou lampe UV) est le principal facteur favorisant sa survenue. Le mélanome est un cancer de la peau développé à partir de cellules appelées mélanocytes. Il est aussi appelé dans le langage courant “mélanome malin”. Peu fréquent par rapport aux autres cancers cutanés (les épithéliomas basocellulaires et spinocellulaires ), le mélanome est le cancer de la peau le plus grave. Toutefois, lorsqu’il est dépisté à un stade précoce, il peut être traité efficacement.

 

Avoir eu beaucoup de coups de soleil pendant l’enfance ou l’adolescence accentue les risques de développer un mélanome 10 à 15 ans plus tard

 

Il ne faut bien sûr pas diaboliser le soleil, celui-ci procure des bienfaits tels que l’amélioration du moral, la synthèse de la vitamine D, cependant ses effets négatifs à courts et longs termes implique de rester vigilant et de s’exposer « intelligemment ». Des expositions répétées sans protection peuvent provoquer à long terme des cancers cutanés tel que le mélanome malin. Le capital solaire étant étant déterminé à la naissance, la quantité de soleil que l’on peut recevoir sans dégâts solaires est à économiser.

 

Les peaux très claires et/ou recouvertes de grains de beauté (nævus) ou de tâches de rousseur sont plus sujettes aux mélanomes.

Cependant les populations noires  peuvent aussi développer un mélanome qui siégera principalement sur les muqueuses ou sur les paumes et plantes.

 

Il existe une prédisposition familiale pour environ 10 % des patients atteints de mélanome, définie par l’atteinte au moins de 2 personnes dans une même famille.

 

Deux gènes de prédisposition sont connus, mais on ne retrouve des mutations de ces gènes que dans 10 à 20% des cas familiaux, il existe donc d’autres gènes de prédisposition, encore inconnus.

 

Les causes du mélanome

Comment attrape-t-on un mélanome ? Quels sont les facteurs risques?

 

 

Le Soleil

Plusieurs études épidémiologiques ont montré les effets néfastes du soleil sur la peau, son rôle est indiscutable dans la formation des mélanomes. Un rôle majeur est notamment attribué aux expositions intermittentes. Ainsi, les risques d’attraper un mélanome sont plus élevés chez les personnes ayant reçu beaucoup de coups de soleils ou faisant des UV.

L’âge à lequel vous avez attrapé des coups de soleil semble jouer un rôle important. En effet, les coups de soleil dans l’enfance sont associés au développement de grains de beauté qui sont des facteurs à risque dans le développement de mélanome.

 

Le facteur génétique

10 % des mélanomes malins surviennent dans un contexte familial défini comme la survenue d’au moins 2 mélanomes sur 3 générations.

Plusieurs gènes sontt incriminés. Deux gènes de prédisposition au mélanome ont été identifiés, des recherches sont actuellement en cours.

 

 

L’immunodépression

L’immunodépression caractérise un état dans lequel une personne voit ses défenses immunitaires affaiblies (greffés rénaux, patients atteints de lymphomes, chimiothérapie). Celle-ci  favoriserait la survenue du mélanome malin.  Ces patients doivent être surveillés de façon régulière en particulier s’ils ont de nombreux grains de beauté.

 

 

Les naevi (grains de beauté) préexistants

Le taux de mélanomes développés sur des grains de beauté est inconnu. Les chiffres oscillent entre 10 et 70% suivant les sources.

Les grains de beauté les plus à risque de se transformer en mélanome sont les naevi congénitaux de taille supérieure à 5 cm. Ce risque est évalué entre 5 et 10%. Pour les naevi de congénitaux de petite taille, la fréquence de transformation est encore inconnue à ce jour.  Cependant la règle est de les enlever lorsque l’intervention est facile et lorsqu’il se trouve sur une zone de traumatisme.

 

 

La Prévention du Mélanome

La principale cause de l’augmentation des mélanomes est l’exposition au soleil.

La façon la plus efficace d’atténuer ce risque est de réduire l’exposition aux rayons ultraviolets (UV). Pour se faire, cinq précautions sont à mettre en œuvre.

 

 

– Éviter de s’exposer au soleil pendant le milieu de la journée, entre 12h et 16h pendant l’été.

– Rechercher l’ombre. Pour toutes vos activités de plein air, ayez le réflexe de rechercher les endroits ombragés.

– Utiliser de la crème solaire haute protection et renouveler régulièrement l’application.

– Protéger tout particulièrement les enfants et adolescents, qui sont les plus fragiles. Jusqu’à la puberté, leur peau n’est pas armée pour se défendre contre les rayons UV.

– Le soleil ne brille pas seulement à la plage. Pensez à vous protéger dans toutes vos activités extérieures : jardinage, sport ou jeu en plein air, pique-nique, déjeuner en terrasse, randonnée, visite touristique…

 

 

Les 12 & 13 novembre 2015la Clinique Mozart vous invite aux journées  de prévention et de dépistage gratuit des cancers de la peau. 

 

Préveniret détecterplus tôt les cancers de la peau : c’estl’objectifde ces deux journées. 

 

Ces deux journées du 12 et 13 novembre 2015 de prévention et de dépistage sont gratuites et uniquement sur rendez-vous. Alors n’hésitez pas à nous contacter au 04 93 82 81 00

 

 

 

L’objectif de cette édition est d’alerteret de sensibiliseren priorité les publics les plus à risque de cancer cutané, c’est-à-dire les personnes exposées aux rayonnements UV, dans le cadre de leur profession  ou de leurs loisirs.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *