Chirurgie mammaire Nice

Chirurgie mammaire esthetique du corps

La femme d’aujourd’hui est engagée dans un monde du travail où elle assume parfois des responsabilités. Elle est également sportive, audacieuse, courageuse. Cependant, elle n’oublie pas pour autant son rôle de femme glamour, mais aussi de mère.

La femme actuelle n’hésite pas à exprimer sa féminité, notamment, au travers de sa poitrine. Les seins font partie de la communication, du langage féminin.

Une belle poitrine symbolise une partie non négligeable de la féminité et du sentiment de bien-être chez la femme d’aujourd’hui.

Les seins se composent de tissu graisseux, de tissu glandulaire, de vaisseaux sanguins, de nerfs, de canaux lactifères et de ganglions lymphatiques. Ainsi, la poitrine ne contient pas du tout de tissus musculaires. C’est pourquoi les exercices physiques ou autres crèmes n’ont aucun effet ni sur le volume des seins, ni sur leur forme d’où le recours à l’augmentation mammaire ou la réduction mammaire.

Les fluctuations hormonales sont nombreuses tout au long de la vie d’une femme, allant de la puberté à la ménopause. Ces différentes fluctuations influent sur la forme et sur le volume des seins.

Au fur et à mesure, qu’une femme avance dans l’âge, le tissu glandulaire s’amenuise et il est remplacé par du tissu graisseux. Ce tissu beaucoup plus mou entraîne la ptôse des seins c’est-à-dire une poitrine tombante. Cet effet peut-être également aggravé par une grossesse suivie d’un allaitement ou encore par une forte perte de poids.

La chirurgie de la poitrine corrige également une hypotrophie (c’est-à-dire un manque de développement de la glande mammaire) ou encore des seins asymétriques (c’est-à-dire un sein plus gros que l’autre).

Qu’elle soit considérée trop petite, trop grosse ou encore trop tombante, seule la chirurgie mammaire peut corriger ces « défauts » de la poitrine. De plus les traitements cosmétiques ne peuvent pas augmenter ou modifier le volume des seins.