Sélectionner une page

Réduction mammaire et correction de l’hypertrophie, pour les poitrines trop fortes

La poitrine est aujourd’hui un élément fondamental de séduction et d’harmonie de la silhouette.

De la puberté à la ménopause, les fluctuations hormonales sont nombreuses avec des répercussions sur le volume et la forme des seins. En effet, les seins se composent essentiellement de tissu graisseux et de tissu glandulaire.

C’est pourquoi les exercices physiques et sportifs ainsi que les crèmes n’ont aucun effet sur la tenue et le volume des seins.

Toute femme s’idéalise une poitrine de rêve. Cependant, chaque femme endure des bouleversements apportés par le temps, les grossesses ou l’allaitement.

L’hypertrophie mammaire à Nice

L’hypertrophie mammaire est définie par un volume important des seins par rapport à la morphologie de la femme. L’intervention de réduction mammaire produit par définition l’effet inverse de l’augmentation mammaire a Nice, le but est de diminuer le volume des seins.

Douleurs liées à l’hypertrophie mammaire.

En effet, l’hypertrophie mammaire implique presque toujours une répercussion physique (douleurs du cou, des épaules et du dos) mais aussi une gêne pour la pratique d’une activité physique ou sportive, des difficultés vestimentaires. À ceci, s’ajoute également un retentissement psychologique important.

Pourquoi réaliser une intervention de réduction mammaire ?

La chirurgie de réduction mammaire vise donc à réduire les douleurs provoquées par un volume important des seins et de plus une amélioration importante de la silhouette.

Prise charge de la réduction mammaire par la sécurité sociale

Cette intervention est prise en charge par la sécurité sociale. Pour cela, il faut retirer au moins 300g par sein sinon l’intervention est considérée de nature esthétique.

La consultation réduction mammaire avec le chirurgien à Nice

La première consultation avec le chirurgien esthétique à Nice est une étape fondamentale dans la prise en charge de la patiente. En effet, elle est essentielle, elle permet à la patiente d’exprimer et d’expliquer ses motivations et ses attentes. Le chirurgien est à l’écoute des motivations de sa patiente qu’elles soient psychologiques, esthétiques ou fonctionnelles afin que s’établisse une véritable relation de confiance et de compréhension mutuelle. 

Emplacement de la cicatrice suite à une réduction mammaire

La consultation sert également à informer la patiente et à répondre à ses interrogations sur l’intervention de réduction mammaire et elle précise l’emplacement des cicatrices et leur importance.

Quel volume pour la correction de l’hypertrophie mammaire ?

Après avoir écouté la patiente, le chirurgien analyse le volume de la poitrine, le type de glande mammaire et prend en compte la taille de la patiente ainsi que l’épaisseur et la largeur de son buste pour évaluer le volume nécessaire à la silhouette.

Au terme de cet examen, le chirurgien déterminera la technique la plus sûr et la mieux adaptée à la patiente.

L’intervention de diminution mammaire

La réduction mammaire consiste à enlever l’excès glandulaire et à parfaire les seins en retirant l’excès de peau. Ce retrait de la peau en excès est fait de manière à assurer un joli galbe.

Comment le chirurgien réalise la diminution des seins ?

Le chirurgien prend des photos de face, de profil et de trois quarts, il dessine sur le sein le pourtour de la résection. C’est une ligne guide qui délimite la quantité de tissu à enlever. Ce tracé est réalisé avec une très grande précision, selon un schéma préopératoire bien défini.
Le chirurgien tient également compte d’une éventuelle asymétrie de position ou de volume d’un sein par rapport à l’autre.

Première étape de la réduction mammaire :

La première étape de l’intervention de réduction mammaire consiste à supprimer l’excédent cutané et glandulo-graisseux.
Le tissu glandulaire réséqué est examiné durant l’opération par le chirurgien, puis envoyé chez un anatomopathologiste dans le cadre du dépistage d’une éventuelle maladie mammaire.

Deuxième étape de la correction de l’hypertrophie :

Durant la seconde étape de l’intervention pour l’hypertrophie mammaire, le chirurgien procède à un remodelage minutieux du tissu glandulaire en ajustant l’enveloppe cutanée à la glande restante. Puis le chirurgien repositionne la plaque aréolo-mamelonnaire.

En fonction de l’importance du volume de la poitrine, le chirurgien décide, lors de la première consultation de l’emplacement de la cicatrice.

Quelle cicatrice après une réduction mammaire

En chirurgie de réduction mammaire, il existe différentes sortes de cicatrices :

  • Péri-aréolaire « round block »

    Les incisions peuvent être seulement péri-aréolaire (autour des aréoles), en général, cette technique s’applique aux petits volumes de seins très peu tombants. Cette technique appelée « round block » ou pexie aréolaire à l’inconvénient de donner des seins un peu plus aplat, moins projeté et n’est réservé en général qu’au lifting de seins.

  • Péri-aréolaire verticale

    – Les incisions peuvent être péri-aréolaires et verticales. Ce cas est fréquent, mais n’est pas un cas général. Il s’applique aux seins volumineux mais peu tombants.

  • Péri-aréolaire en « T »

    – Les incisions peuvent être en « T » c’est à dire, une cicatrice péri-aréolaire ainsi qu’une cicatrice verticale et dans le pli sous mammaire une cicatrice horizontale. La cicatrice horizontale est de taille variable selon l’importance de l’hypertrophie.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie, elle dure environ 3 heures.

Les suites opératoires de la réduction mammaire à Nice

Les suites de l’intervention d’une réduction mammaire sont souvent peu douloureuses.
Dès la sortie du bloc opératoire, la patiente porte un pansement modelant, ou même directement un soutien-gorge, pour façonner et maintenir au mieux la nouvelle poitrine et éviter les douleurs.

Précautions suite chirurgie de réduction mammaire.

Après une intervention d’hypertrophie mammaire, votre chirurgien vous conseillera quelques précautions à respecter.
En plus d’un arrêt de travail d’une à deux semaines, il est impératif d’éviter les efforts importants et tout activité sportive le mois suivant l’intervention.

Il est également important de porter le soutien-gorge de contention durant un mois, jours et nuits après l’intervention. Le mois suivant, il faudra le porter uniquement le jour afin d’alléger les tractions sur les cicatrices pour que celles-ci restent les plus fines possibles.

Les résultats de diminution mammaire
 

Résultat définitif

Le résultat définitif d’une réduction mammaire est généralement apprécié après 6 mois pour le galbe et après un an pour les cicatrices (délai nécessaire pour que les cicatrices arrivent à maturité et s’atténuent).

Amélioration des cicatrices

Il est possible que des retouches soient nécessaire pour parfaire les cicatrices ou les améliorer ensuite par des séances de laser CO2 fractionné qui va les réduire de 60% environ après 4 à 5 séances.

 

Conclusion de la correction de l’hypertrophie mammaire

La cure chirurgicale de l’hypertrophie mammaire apporte un soulagement des douleurs dorsales induites par le volume trop lourd et apporte une amélioration de la silhouette et de la féminité qui débarrasse la patiente d’un complexe et lui redonne confiance et joie de vivre.

Information sur la réduction de la poitrine

Vous souhaitez bénéficier d’une intervention chirurgicale de réduction du volume des seins.

L’objectif de cette notice est de vous apporter tous les éléments d’information indispensables afin de vous permettre de réaliser cette opération en parfaite connaissance de cause.


Rendez-vous

Rappel Immédiat

Contact

Une Question

Newsletter